Les syndicalistes espagnols se mobilisent aussi à la Fête de l’Humanité

Bonnehorgne Xavier. Alors que des dizaines de milliers de personnes manifestent aujourd’hui même dans les rues de Madrid contre l’austérité budgétaire imposée par le gouvernement espagnol, deux syndicalistes espagnoles sont venus s’exprimer sur la scène de l’Agora dans le cadre du débat sur l’industrie pour appeler à un rassemblement européen des luttes.
L’un vient des Asturies et exerce la profession de mineur, l’autre est originaire d’Andalousie et ouvrier, mais aujourd’hui, ils sont venus ensemble sur la scène de l’Agora à la fête de l’Humanité pour parler de leur combat en Espagne : « c’est pour nous une grande satisfaction de participer à cette fête de l’Humanité. C’est un grand moment pour unir les forces contre les capitalistes » . Un des camarades de la CGT est venu pour traduire les propos des syndicalistes espagnols. Mais dans la salle, tout le monde comprend l’indignation des deux hommes tant les gestes qui s’unissent à la parole font sens.

Arborant fièrement le drapeau de leur région, l’un d’entre eux prend le temps de revenir sur les mesures d’austérité espagnoles qui bâclent tous les « droits que les travailleurs se sont tués à obtenir pendant tant d’années : « nous vivons un véritable enfer avec les mesures que nous impose l’actuel gouvernement espagnole. Les criminels ce n’est pas nous mais ce sont les capitalistes et les financiers ». Et le syndicaliste mineur d’ajouter qu’il a fait récemment 6 mois de prison pour avoir manifester ». Le discours se termine au son d’une chanson de lutte espagnole que répète une partie du public : « le peuple uni ne sera jamais vaincu ».