Protestation anti-taurine

Le dimanche 12 août passé, en coïncidant avec la course de taureaux de la Foire de Begoña, l’association Anadel a organisé une manifestation depuis le Place San Miguel, jusqu’à la place de taureaux du Bibio où ils se sont manifesté par la suite pour dénoncer la torture qui suppose la “Fête nationale”.
Les personnes des assistants(assistantes) au concentració non ont eu à seulement subir les “épithètes affectueuses” de certains des assistants ivres à la place (dans laquelle le chef de la police exerce du président), mais il(elle) a fini avec une intervention policière dans laquelle 2 personnes ont été conduites aux cachots de Moreda, un pas préalable par un centre de santé pour être examiné des blessures patientes.
Immédiatement l’avocat de la CSI s’est présenté dans le commissariat pour accueillir les détenus, quelquechose qui n’a pas pu faire à cause du refus policier donné, en imposant l’aide lettrée d’une avocate de métier.
Le long de l’après-midi dimanche et le matin lundi quelques personnes sont restées concentrées.